Packaging durable

Nouvelle ère de l’éco-conception


Date : Mardi 3 juin 2008
Lieu : Ex-Centris (3536, boul. St-Laurent, Montréal, Québec)

L’environnement est au centre de tous les discours: quel que soit le secteur économique, le domaine du packaging n’y échappe pas! Les designers ont désormais à cœur de réduire leur empreinte environnementale durant tout le cycle de vie du produit. Dès la phase de conception d'un emballage, ils envisagent les meilleures manières de créer de façon intelligente et durable.



*Étudiantes du cours d'emballage de Sylvain Allard, programme de design graphique de l'UQAM.
Programme détaillé:

8h15
Accueil


8h45

Conférence
La pérennité du design

Olivier Saguez
Président-fondateur
Saguez & Partners
Après des études en architecture intérieure et en histoire de l’art à l’école Boule, Olivier Saguez a amorcé sa carrière en 1977 dans l’une des premières agences de design au monde, la CEI Raymond Loewy. Il y a découvert le design global auprès de grandes marques: Schell, Air France, Concorde, etc. Par la suite, il est devenu directeur artistique, puis directeur de création chez Landor. De 1988 à 1997, il a vécu ses années pubs. Il a rencontré le fondateur de l’agence de communication CLM / BBDO, Philippe Michel. Ensemble, ils ont créé Proximité, première filiale française du groupe de communication BBDO. Olivier Saguez l’a dirigée pendant 10 ans en intégrant le design dans la communication de proximité et en y associant un travail de stratégie de marque. Parallèlement, il a poursuivi ses recherches sur la couleur.

En 1998, il a créé Saguez & Partners, agence de conseil et de création en identité de marque, à partir d’une idée simple: dans «marque», il y a «marquer». C’est le 100 % design global! Le design de la marque et du produit qui intègre toutes les formes d’expression: identité, produit, packaging, Web, architecture, merchandising. L’agence indépendante s’est développée rapidement et s’est dotée de filiales intervenant en amont (Des Faits Des Actes, Cabinet de conseil en stratégie de marque) et en aval (Program, Cabinet d’architecture design, Le Dos de La Cuiller, agence d’événements du design). Un peu plus tard, il a lancé Manganèse Éditions, «laboratoire de tendances», bureau de style et édition de mobilier. L’agence a vite affirmé son leadership en Europe et a créé All Around Design, association d’agences de design indépendantes (Qua à Amsterdam, Dalziel & Pow à Londres, Külling Partner Identity à Zurich, Espluga y Associado à Barcelone), puis a signé un partenariat pour l’Asie avec Vendôme China. En tout, 30 % du chiffre d’affaires du groupe porte sur des projets étrangers.

Olivier Saguez a été élu en 2007 président de l’Association Design Communication, qui fédère les agences de design en France. À Sciences Po Paris, il est chargé du cours en art, culture et marque. Son livre Marques & Couleurs vient d’être publié aux Éditions du Mécène. Il a reçu le prix spécial du Comité d’organisation du Procos 2008.

Olivie
r Saguez, designer français, travaille auprès de grandes marques, Peugeot, Petit Bateau, Galeries Lafayette, Aéroports de Paris, Le Tour de France, Yves Rocher... depuis plus de trente ans. Avant de fonder sa propre agence de communication, Saguez&Partners, en 1998, il a débuté chez Raymond Loewy et créé la première filiale de BBDO à Paris.

Depuis 2007, il est l’actuel président de l’
Association Design Communication qui regroupe les agences de design en France.
 
Pour Olivier Saguez le design durable est un véritable outil d’identité de marque. Comment concrétiser une démarche de design durable? En ouverture de cette journée-conférence, il nous propose une réflexion sur le design durable avec de nombreux exemples de marques qui ont inscrit à leur agenda le développement durable.




9h00
Conférence
L’analyse du cycle de vie d’un emballage
Daniel Normandin
Directeur exécutif
Ciraig
En 1985, avec la participation de deux associés, Daniel Normandin a fondé la première société en biotechnologies environnementales au Québec, Bionov CNP. Après avoir occupé pendant près de trois ans la vice-présidence au développement des affaires, il a quitté l’entreprise de Québec pour aider au démarrage du centre de recherche Biopro de l’École polytechnique.

En 1994, Daniel Normandin a participé à la mise sur pied de la Chaire industrielle CRSNG en assainissement et gestion des sites, l’une des plus importantes chaires industrielles de recherche au Canada. Il y a occupé le poste de directeur, partenariat, financement et communication, jusqu’en 2007. En parallèle, en 2001, il a participé à la création du Ciraig, le Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services. Celui-ci regroupe maintenant huit universités québécoises et collabore avec plusieurs équipes nationales et internationales.

Daniel Normandin est l’auteur de nombreux rapports et articles techniques, textes de vulgarisation et conférences sur les biotechnologies environnementales, l’environnement en général et la gestion du cycle de vie. Il siège au sein de plusieurs conseils d’administration d’entreprises, d’associations professionnelles et d’organismes internationaux, notamment l’Initiative sur le cycle de vie du programme des Nations unies pour l’environnement.

Il détient un baccalauréat en sciences biologiques de l’Université de Montréal (1982), une maîtrise en biotechnologies de l’environnement de l’Université Laval (1986) et une maîtrise en administration des affaires de HEC Montréal (1993).

Dans une perspective de développement durable, l’analyse du cycle de vie (ACV) constitue un outil incontournable qui permet de mesurer les impacts potentiels sur l’environnement d’un produit ou d’un service sur tout son cycle de vie.

Encadrée par la série des normes ISO 14040 et suivantes, la méthodologie ACV s’ouvre toutefois peu à peu aux impacts sociaux et économiques. L’ACV est de plus en plus utilisée par les entreprises ainsi que les gouvernements, au Canada et dans le monde.

L’ACV peut servir à la comparaison de produits ou de services, ainsi qu’à l’identification des plus importants contributeurs d’impacts associés au cycle de vie spécifique à un produit ou à un service. Elle peut également être utile au processus d’écoconception et dans la prise de décision en matière de politiques gouvernementales ou d’investissements technologiques.

Cette conférence permettra de comprendre comment l’ACV peut être utilisée pour sélectionner un type spécifique d’emballage.


 

9h45
Conférence
L'innovation des matériaux: des solutions durables

Roger Gaudreault
Directeur général de la recherche et du développement 
Cascades
Dr Roger Gaudreault détient un baccalauréat en chimie de l’Université du Québec à Chicoutimi (1986), une maîtrise en pâtes et papiers de l’Université du Québec à Trois-Rivières (1991) et un doctorat de l’Université McGill (2004). Sous la co-supervision des professeurs David Weitz (Harvard) et Theo van de Ven (McGill), Dr Gaudreault a commencé, en août 2005, un post-doctorat à temps partiel en cinétique d’agrégation des colloïdes.

Cumulant plus de 22 ans d’expérience en pâtes et papiers, Dr Gaudreault est l’instigateur de deux consortiums nord-américains en recherche et développement dont l’un, lancé en 1995, regroupe 22 usines de Cascades. Le second, créé en 2002, regroupe 26 usines du Groupe Norampac, une division de Cascades.

Enfin, il a également mis sur pied, avec différents partenaires académiques et industriels, le Symposium de simulation moléculaire appliquée aux pâtes et papiers, une première mondiale dans cette industrie.


Le choix des matériaux n’est-il pas crucial dans la réalisation d’un emballage durable? Quels procédés et matériaux permettent aujourd’hui de concevoir des emballages en lien avec une stratégie d’écoconception de packaging?

Cascades, entreprise engagée dans le développement durable depuis sa fondation en 1964, a su innover en matière de produits et de procédés pour offrir des solutions, tout en affichant un bilan environnemental exemplaire.

Expert en recherche et développement, Dr Roger Gaudreault présentera plusieurs innovations qui feront sans doute réfléchir dans vos prochains choix d’emballages. Il illustrera son propos par de nombreux cas pratiques avec chiffres à l’appui, afin de comprendre l’impact de l’utilisation de certains matériaux. 

 

10h15
Pause

 

10h30
Conférence
Design d’emballage et développement durable: faire partie de la solution

Sylvain Allard
Professeur
École de design, UQAM
Sylvain Allard a d'abord travaillé pendant plusieurs années au sein du groupe Gottschalk+Ash International en design graphique pour de grandes sociétés: Air Canada, Canadien Pacifique, etc. Il a poursuivi sa carrière à titre de designer consultant autonome en interface usager et en interactivité pour Hydro-Québec, Téléfilm Canada, l'Office national du film et Radio-Canada.

Par la suite, il a développé une solide expérience d'enseignement dans différents établissements, spécifiquement à l'École de design depuis 1994, d’abord comme chargé de cours, puis comme professeur régulier depuis 2003. Il a remporté en 2007, le prix d’excellence en enseignement de la faculté des arts de l’UQAM.

Depuis quelques années, il mène des recherches sur les aspects fonctionnels et communicationnels de l’emballage. Elles portent sur l’écoconception de l’emballage et sur le rôle du designer dans cette équation. Sylvain Allard donne depuis plusieurs années un cours d’emballage dans le cadre du programme de design graphique. Les travaux de ses étudiants ont remporté plusieurs prix aux concours Young Package de 2007 et de 2008, à Prague, et ils ont été publiés dans plusieurs magazines.

Sylvain Allard a été invité comme spécialiste en écoemballage pour plusieurs émissions: La vie en vert (Télé-Québec), Passez au vert (TV5), Vert tendre (Vox). Il a donné une conférence dans le cadre des XXe Entretiens Jacques Cartier à Lyon/Saint-Étienne en décembre 2007. Il est un observateur des nouvelles tendances en emballage et diffuse ses recherches sur son blogue (http://packaginguqam.blogspot.com).

Il est diplômé en design de l'Université Concordia et a obtenu un certificat en pédagogie à l’UQAM.


Les problèmes environnementaux associés à l’emballage prennent de plus en plus d’importance dans l’intérêt du grand public. S’il a toujours tenu l’emballage pour acquis sans trop s’en soucier, il demande aujourd’hui des emballages plus responsables par rapport à l’environnement.

Peut-on concilier les lois du marché avec les valeurs environnementales? Quelle est la place du design dans cette équation? Les designers de demain sont-ils prêts à faire face à ce nouveau paradigme dans leur création? Sylvain Allard présentera des résultats de recherches élaborées avec les étudiants en design graphique à l’Uqam et des projets internationaux frappants de marques qui ont repensé leur packaging de façon responsable.

 

 

11h15
Étude de cas 
Une expérience de packaging brun

Jocelyn Laplante
Designer associé
Atelier du Presse-Citron
L’Atelier Presse-citron est né en 1993 à Montréal par l’association de Suzanne Côté et de Jocelyn Laplante. Après quelques années dans différents studios (1985-1993), les deux designers graphiques se sont unis pour s’offrir un lieu de travail personnalisé. Un espace «boîte à outils», un studio atelier à l’esprit éclectique qui réunit sous le même toit une presse lithographique 1950 et les traditionnels ordinateurs.

Jocelyn Laplante est diplômé en design graphique de l’Uqam (1985) et a poursuivi ses études supérieures en arts graphiques à l’Académie des beaux-arts de Cracovie (1986-1987).

Les clients de l’Atelier Presse-citron sont Toboggan design, l’ONF, Alcan/le Musée des beaux-arts, le musée McCord, la brasserie McAuslan, le Centre d’histoire de Montréal, le Groupe Marcelle, le Zoo de Granby, Fruits & Passion, Domtar, le Cirque du Soleil, etc.


L’Atelier Presse-citron de Montréal travaille régulièrement à des projets de packaging. Une commande pour un emballage responsable l’a amené à s’intéresser davantage aux enjeux d’une approche durable. L’entreprise Littledeer «les Pagaies du gourmet» est respectueuse de l’environnement. Elle conçoit, développe et produit une vaste gamme d’ustensiles et d’accessoires en bois d’érable pour la cuisine. L’objectif est-il d’emballer le moins possible ou de magnifier le produit? Quels sont les moyens techniques pour réaliser un emballage responsable, mais en petite quantité? Il faut naviguer entre les objectifs de mise ne marché de l’entreprise, le budget, le temps de développement. Il faut faire vite, simplement, mais avant tout plaire, car il s’agit de faire vendre un produit.

La solution doit être locale et simple. À défaut d’être parfaitement vert, l’Atelier Presse-citron proposera un processus de design tout en brun, un «design du terroir».

 

12h00
Dîner

 

13h00
Conférence internationale
Quels sont les enjeux et les défis de l'écodesign?

Samuel Cattiau
Consultant en écodesign packaging
Étoile Azélie, France
Consultant en écodesign et en packaging, Samuel Cattiau cumule 15 ans d’expérience professionnelle à titre de designer.Dès 1994, il a élaboré ses premières approches en écodesign. Puis, en 1997, avec quelques designers engagés, il a fondé Étoile Azélie, une entreprise de consultation en écodesign dont il assure la direction de la création.Il donne de nombreuses conférences sur le design responsable dans le cadre de salons et colloques internationaux.

Samuel Cattiau est diplômé de l’École supérieure des arts appliqués et il détient une formation spécialisée en écodesign, chaîne graphique, packaging et sémiologie de l’image.

Étoile Azélie travaille avec des entreprises de nombreux secteurs: agroalimentaire, cosmétiques, produits biologiques, sports et loisirs, biologie médicale et pharmaceutique etc. Parmi ses clients, on trouve Alliance Santé, Arrow génériques, Cosmediet, Naturesun’aroms, Najel cosmétique, Lafuma, Millet S.A., Groupe Heineman, Parfums Indigo, Hero France (Groupe Schwartaù), SNCF, Harrods et Printemps.


Les études le démontrent, à coût égal, les consommateurs se dirigeront de plus en plus vers des solutions dites responsables lors de l’achat d’un produit et de son emballage, mentionne Samuel Cattiau.

Designer graphique engagé, expert en écodesign et en packaging, Samuel Cattiau élaborait déjà en 1994 son premier concept d’écodesign.

En 1997, il a fondé Étoile Azélie, un réseau de cinq collaborateurs, consultants en écodesign et packaging, design d’emballage, design de produit et design graphique. Ils proposent une approche écodesign reposant sur l’utilisation, la stratégie commerciale, le positionnement de la marque, les valeurs et les objectifs de l’entreprise.

De nombreux secteurs professionnels commencent à tenir compte des défis environnementaux et se tournent vers le bio, les écomatériaux et les technologies propres. Qu’en est-il de l’emballage dans lequel sont proposés les produits?

Samuel Cattiau partagera son expertise en démontrant à l’aide d’exemples concrets comment élaborer et réaliser une démarche d’écodesign pour un emballage.



 

14h00
Conclusion


Accéder à la billeterie

Tarifs
  Tarif réduit (avant le 24 mai 2008)
  • 250$/personne
Tarif régulier
  • 290$/personne
Tarif pour les membres du CCDA
  • 190$/personne
  • Contactez le 514-842-5873 poste 2238

Accéder à la billeterie
  
 
En collaboration avec

   
En association avec

 

 
Programme en bref
  Conférence internationale :
  • Quels sont les enjeux et les défis de l'ecodesign?

Conférences :

  • L’analyse du cycle de vie d’un emballage
  • L'innovation des matériaux: des solutions durables 
  • Design d’emballage et développement durable: faire partie de la solution
  • Une expérience de packaging brun